grapes3.png

Les vignobles menacés par le réchauffement climatique

Une augmentation de 2°C pourrait entraîner la disparition de plus de la moitié des régions viticoles mondiales actuelles.

Une augmentation de 2°C pourrait entraîner la disparition de plus de la moitié des régions viticoles mondiales actuelles.

Une nouvelle étude publiée dans la revue Proceeding of the National Academy of Sciences (étude menée avec des chercheurs français de l’INRAE) lundi 28 janvier 2020 montre qu’une augmentation de 2°C réduirait de 56% le vignoble mondial, une augmentation de 4°C porterait les pertes à 85%.

A partir de l’étude de 11 cépages différents (cabernet sauvignon, chasselas, chardonnay, grenache, merlot,mourvèdre, pinot noir, riesling, sauvignon blanc, syrah et ugni blanc), les chercheurs (comprenant des équipes françaises de l’INRAE) ont construit un modèle permettant de déterminer les étapes du développement du raisin en fonction des données de projection d’augmentation de la température.
L’étude montre également qu’un changement de variété de cépages pourrait répondre à la hausse des températures en fonction des régions de production.

Share this post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

© 2011 RIVIERE CONSULTING. TOUS DROITS RÉSERVÉS.